Policière mordue : le chien retourne chez sa propriétaire

​Le chien qui a mordu une policière il y a près de deux semaines pourra retourner chez sa propriétaire.

Le chien qui a mordu une policière il y a près de deux semaines pourra retourner chez sa propriétaire.

C'est ce qu'a déterminé un juge jeudi matin, une décision qui va à l'encontre des recommandations de la SPCA Outaouais.

Le chien a toutefois été officiellement reconnu comme un chien potentiellement dangereux.

La propriétaire devra donc se soumettre à plusieurs conditions.

L'animal devra porter une muselière, une micropuce et devra notamment aussi être stérilisé pour respecter la réglementation de la Ville de Gatineau.

La SPCA recommandait de placer le chien dans un centre de réhabilitation, puisque l'environnement de sa propriétaire ne lui offre pas l'encadrement adéquat.